Le carême est court pour celui qui a une dette à payer à Pâques. (proverbe espagnol)
Accueil www.pause.pquebec.com






Autres thèmes

AlimentationHistoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports


Pour se divertir

- Grille de mots croisés en ligne
- Testez votre vitesse au clavier
- Dictées avec correction en ligne
- Quel est ce mot ? compatible tél. intelligent (smartphone)



Recherche personnalisée







Île de Pâques

Rapa Nui


L'île de Pâques, située à plus de 2000 milles de Tahiti ou du Chili, est parmi les endroits les plus isolés de la terre.

L'île est nommée « Pâques » par l'amiral Roggeveen qui y accosta le jour de Pâques en 1722. Le peuple et la langue sont aujourd'hui connus sous le nom de Rapa Nui.

En 1722, le peuple de l'île de Pâques, 4000 habitants, est prospère selon Roggeveein. Les Espagnols annexent l'île en 1770. En moins de cinquante ans, l'environnement de l'île est dévasté.

La population est presque anéantie en 1862 avec l'arrivée d'une flotte péruvienne, entre autres à cause d'une épidémie de variole.

L'île qui ne comptait plus qu'une centaine d'habitants voit sa population augmenter à plus de 2000 après l'annexion au Chili en 1888.

L'origine des quelque 900 statues géantes, nommées moaïs, demeure inconnue. Les yeux des statues sont faits d'os et les pupilles, de corail. Elle mesure entre 4 et 8 mètres, quelques-unes font 10 mètres. Les statues tournent le dos à la mer sauf sept d'entre elles. Plusieurs statues, dont la plus grande mesurant plus de 24 mètres, sont demeurées inachevées.

Une description possible de l'histoire de cette île est, selon Jared Diamond, le surnombre de la population qui aurait contribué à la déforestation et la famine, amenant la guerre et la destruction de l'environnement.

de Pierre Bérard
25 août 2012


Tous les articles sur les lieux à visiter



Mentions légales