Certains papillons ne vivent qu’une journée et en général il s’agit pour eux du plus beau jour de leur vie. (Philippe Geluck)
Accueil www.pause.pquebec.com






Autres thèmes

AlimentationHistoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports


Pour se divertir

- Grille de mots croisés en ligne
- Testez votre vitesse au clavier
- Dictées avec correction en ligne
- Quel est ce mot ? compatible tél. intelligent (smartphone)



Recherche personnalisée







Papillon monarque



Le monarque est un grand papillon qui migre annuellement entre le sud-est du Canada et le Mexique. Les ailes orange foncée ont des taches blanches et sont bordées de noir.

Le cycle de vie de ce papillon compte quatre étapes : l'oeuf, la larve (chenille), la nymphe et le papillon adulte.

En février ou mars, le papillon monarque se cherche un partenaire. Il migre ensuite vers le nord-est. En mars ou avril, il pond ses oeufs. Quatre jours plus tard, les oeufs éclosent. Après deux semaines, la chenille, parfaitement développée, se fixe à un endroit pour entreprendre la métamorphose.

La chenille se fixe à une tige en s'entourant de soie. La chenille se transforme en chrysalide, un état transitoire entre le stade de la chenille et celui du papillon. Après dix jours, le papillon émerge et s'envole pour se nourrir de fleurs. Après deux à six semaines, il pond une deuxième génération et meurt. Le processus est le même jusqu'à la quatrième génération*.

La quatrième génération arrive en septembre et octobre. Le papillon monarque de cette génération ne meurt pas après deux à six semaines. Il migre vers le sud-ouest.

Les papillons monarques passent l'hiver dans les forêts de l'état du Michoacán au Mexique. Étrangement, ils utilisent toujours les mêmes arbres bien que ce ne soit pas les papillons de l'année précédente.

En février ou mars, le cycle recommence.

Le papillon monarque est le seul insecte à voyager plus de 4000 km. Il quitte le nord puisqu'il ne peut pas supporter le gel, mais il y revient pour y trouver l'asclépiade. La larve (chenille) du monarque se nourrit d'asclépiades. Cette plante rend la larve toxique et la protège ainsi des prédateurs.

La population de papillon monarque située au sud-est du Canada représente 90 % des monarques du Canada. Le monarque a été introduit ailleurs sur la planète, dont l'Australie. Il est arrivé en Europe probablement par bateau.

* GÉNÉRATION 1 : MARS, AVRIL ; GÉNÉRATION 2 : MAI, JUIN ; GÉNÉRATION 3 : JUILLET, AOÛT ; GÉNÉRATION 4 : SEPTEMBRE, OCTOBRE.


de Pierre Bérard
17 septembre 2012


Tous les articles sur la faune ou la flore



Mentions légales